jeudi 26 janvier 2012

FAQ - Implant Dentaire

Les réponses aux questions souvent posées sur les implants dentaires

- L’implantation est-elle une intervention dangereuse ?
Pour des chirurgiens dentistes il s’agit d’une opération de routine. Les médecins de la clinique dentaire privées disposent de l’expérience nécessaire.

- L’intervention est-elle douloureuse ?
Le patient peut choisir de subir ce traitement sous anesthésie générale. Cela a pour avantage l'absence totale de douleur ainsi qu’un minimum de bruit. Une anesthésie locale n’évite que les douleurs, mais les patients discernent quand même les bruits et les odeurs.

- Quand un implant est-il utilisé comme prothèse dentaire ?
L’implant peut être utilisé quand il manque une ou plusieurs dents ou encore toute une série de dents voisines, en cas d’édentation postérieure (absence de la dernière molaire) d’absence de presque toutes les dents ou de mâchoires complètement édentées.

- Quels sont les risques d’une implantation ?
Les risques sont similaires à ceux de chaque opération. Ce peuvent être une cicatrisation retardée ou une infection. Une implantation à la mâchoire inférieure risque d’endommager les nerfs du menton. Ces complications ne sont que très rares et causent aussi rarement une perte des implants. S’il y a assez d’os maxillaire une implantation représente une opération peu risquée.

- Quelle est la durée de vie d’un implant ?
Les chiffres officiels de la « Deutsche Gesellschaft für Zahn-, Mund- und Kieferheilkunde (DGZMK) » une société allemande de la médecine dentaire, buccale et orthodontique montrent que le taux des prothèses avec une barre coulée monte de 88 à 97 pourcent après huit à dix ans au cas d’un maxillaire inférieur édenté. S’il manque des dents les chiffres montrent un taux de 87,7 à 92 pourcent (maxillaire supérieur) respectivement de 89.3 à 94 pourcent (maxillaire inférieur). Ces chiffres ont été améliorés par des systèmes d’implants modernes ces dernières années et augmentent aujourd’hui en moyenne de 92 à 97 pourcent.

- Sort-on sans dents après l’implantation ?
Non. Les dents manquantes vont être replacées après l’intervention. Une fois que l’implant a adhéré à l’os maxillaire le patient reçoit ses prothèses dentaires définitives. Cela arrive généralement après environ deux à six mois.

- Est-ce possible que le corps repousse l’implant à cause d’une réaction allergique ?
La plupart des implants sont fabriqués en titan pur. Actuellement il n’y a pas de réactions immunitaires contre ce matériau. Les Clinique spécialisée en chirurgie dentaire et en implantologie n’utilisent que des implants en titan de la firme 3i.

- Est-ce possible de poser un implant s’il n’existe pas assez de masse osseuse ?
Oui. Dans ce cas la masse osseuse sera d’abord augmentée. Cela se fait facilement sur le maxillaire supérieur, parfois un peu plus compliqué sur le maxillaire inférieur. La reconstruction de l’os maxillaire s’effectue soit quelques mois avant l’implantation ou bien directement pendant l’intervention. Cela dépend de l'état individuel de l’os.

- Quels sont les arguments contre un implant ?
Si le patient souffre d’une des maladies suivantes, une implantation sera refusée: le développement de l’os maxillaire n’est pas terminé, des maladies graves du foie, du cœur ou des reins, l’abus de nicotine, une tendance de saignement, un système immunitaire affaibli, un diabète sucré non réglé.

- Quand peut-on manger « normalement » ?
Cela dépend du nombre d’implants et de dents provisoires. Généralement il est recommandé de manger de la nourriture molle pendant la première semaine. Aussi faut-il éviter des aliments durs (p.ex. des noix). Le degré de la charge admis des dents provisoires dépend de la situation du départ (une seule dent manquante, absence de dents, etc.) et du processus individuel de guérison.

Question n° 11 : Un implant peut-il être posé s’il existe une parodontose ?
Il est opportun de traiter une parodontose complètement. Pendant l’implantation un examen microbiologique avec une antibiose doit avoir lieu.

- Comment peut-on mastiquer avec un implant ?
Si l’implant et la supraconstruction sont mis correctement les patients peuvent mastiquer de la même manière qu’avec les dents naturelles. La charge admise et la force masticatoire sont cependant plus élevées par rapport aux dents naturelles.


- Faut-il plusieurs interventions lors d’une implantation ?
La pose des implants s’effectue en une intervention. Une reconstruction de l’os nécessaire doit avoir lieu avant ou pendant l’implantation. Durant une seconde intervention les implants dentaires vont être désobstrués pour transmettre la position exacte de l’implant au prothésiste dentaire (prise d’empreinte).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire